Générateur de test sinusoïdal
- Comme nous l’apprend un coup d’oeil au schéma, nous nous trouvons ici en présence d’un 
oscillateur à pont de Wien classique dont l’élément actif est un amplificateur opérationnel du 
type TLC271 monté en mode faible puissance (low power mode). Le pont de définition de 
la fréquence prend la forme de C1, C2 et des résistances R1 à R4.
Les résistances R3 à R6 fixent l’amplificateur opérationnel à la moitié de la tension d’alimentation, les résistances R5 et R6 faisant également partie de la contre-réaction. On fixe, par le biais de P1, le gain à un facteur de 3 approximativement. D1 et D2 limitent l’amplitude.
- Le principe de la limitation mise en oeuvre ici reposant sur la non-linéarité des diodes, l’existence d’une certaine distorsion est inévitable. À la tension de sortie nominale de 1 Veff la distorsion du générateur est de l’ordre de 10%. Cette caractéristique ne devrait pas constituer de problème pour la majorité des applications de « test rapide ». Si l’on ne peut se faire à ces 10% de distorsion, il est facile de diminuer cette valeur en mettant la broche 8 de IC1 à la masse. Ce faisant, la consommation du montage passe à 0,64 mA (valeur qui reste faible), mais la distorsion chute à quelque 0,7% à condition de bien régler le circuit. Il vous faudra, si vous ne disposez pas d’un distorsiomètre ou d’un autre appareil permettant le réglage de cette caractéristique, vous résoudre à fixer la tension de sortie à 1 Veff et vous vous trouverez tout près de la valeur de distorsion minimale.
- Une remarque finale : il n’y a pas le moindre problème à utiliser, pour C1 et C2, des condensateurs céramique classique vu que l’on ne mesure pas la valeur de la distorsion au centième de pourcent.
Elektor 7-8/98
- Un petit générateur BF portatif est un instrument extrêmement pratique lorsqu’il s’agit de tester le trajet du signal dans un appareil audio quel qu’il soit. Tant qu’il suffit de procéder à une vérification rapide du fonctionnement, un tel générateur peut être d’une simplicité étonnante. 
Il suffit d’avoir à sa disposition un signal sinusoïdal de l’ordre de 1 kHz et la distorsion qu’il peut présenter n’a pas la moindre importance. La compacité et la faible consommation sont les aspects les plus importants dont il faudra tenir compte. Et c’est très précisément le profil auquel répond le générateur décrit ici. Il se résume à quelques composants courants, génère un signal de test de 889 Hz sous une tension de 1 Veff et ne consomme que 20 mA !
- Cette dernière caractéristique se traduit, pour la pile compacte de 9 V utilisée, par une durée de vie de quelque 25 000 heures, ce qui est proche de la vie éternelle dans la présente application. 
Quelques montages du site
ELECTRONIQUE 3D
L'ELECTRONIQUE FACILE ET AMUSANTE
Aider le site