La diaphonie
L'électronique facile et amusante












Enceinte Chaine HIFI Enceinte HIFI


La diaphonie










La diaphonie    Le baxandall      Le rapport signal/bruit     Préampli RIAA    Ampli de puissance




Salut Nico... Dis donc tu reviens de plus en plus souvent...
- La diaphonie est une chose  importante dans une chaîne stéréophonique et je te montrerai comment  atténuer ce phénomène.

La diaphonie

La diaphonie, c'est quoi ?

- La diaphonie est un mélange plus ou moins important des canaux stéréo entre eux. Elle  s'exprime en décibels, plus le nombre de décibels est grand mieux c'est... Le taux de diaphonie est  le rapport du signal parasite par rapport au  signal source. Les constructeurs de matériel Hi Fi ne parlent de cette mesure que lorsqu'elle est bonne... Car c'est relativement difficile de contrecarrer le phénomène...

   Ils sont amnésiques ?

  Et bien... Je ne suis pas médecin !

 Est-ce bien important la diaphonie ?

Bien sûr que cela est important !

- Hi Fi  veut dire Haute Fidélité... C'est-à-dire reproduire le plus fidèlement possible un enregistrement musical. La reproduction sonore telle que l'ingénieur du son  l'a enregistré dans son studio.
- Imagine un enregistrement musical d'une salle de concert  avec un chanteur au milieu,  les instruments placés de façon à occuper  la scène de l'extrême droite à l'extrême gauche. Si tu es dans la salle, les instruments de droite, tu les entendras à droite, et, ce d'autant plus nettement que la scène est large, de même pour les instruments de gauche.
- Le concert enregistré, tu reviens chez toi le CD sous le bras, tu  l'écoutes sur une chaîne où il y a de la diaphonie. Et bien Nicolas les instruments de droite ne seront plus vraiment à droite et  les autres instruments ne seront plus vraiment  à leur place  non plus, tout se passera comme si les musiciens sont regroupés au milieu de la scène, serrés les uns contre les autres. Et là,  il n'y aurait pas d'effet stéréophonique...
- Donc avec une chaîne  Hi Fi de bas niveau, tu n'entends pas vraiment l'enregistrement d'origine, il manquera de l'espace.

- En résumé, la diaphonie est une diminution du spectre stéréophonique...

 - Nicolas, si tu es Audiophile, un amoureux de la musique telle quelle doit être, c'est-à-dire haute fidélité.

1 - La petite chaîne à 4 Euros 10 sous, tu n'y penses même pas...
2 - Tu prendras une chaîne de qualité...Une chaîne de grands constructeurs (les prix sont en conséquence de la qualité)...
3 - Ne cherches pas dans les grandes surfaces, mais vas chez les marchands spécialisés, disposant d'une chambre sourde pour te  faire écouter, et comparer leur matériel ...
4 - Ou alors tu buches et tu l'as fais toi-même.

- Cela vient de quoi la diaphonie ?

- Ha Nicolas, un cours complet serait nécessaire sur le sujet... Je résume.
- Quand les pistes du canal droit et gauche du circuit imprimé sont trop près les unes des autres.
- Quand les câbles qui relient le signal audio au circuit imprimé sont trop longs.
- Elle se produit également  par l'intermédiaire de l'alimentation (câble et pistes imprimées).


Comment s'en préserver...

- Les composants doivent être placés aux endroits adéquats.
- Les composants passifs  aussi près que possible des composants actifs.
- Les fils de câblages aussi court que possible.
- Les pistes cuivrées du circuit imprimé ne doivent pas êtres trop près les unes des autres.

- Rappelle-toi  Nicolas, que plus la fréquence augmente, plus la diaphonie s'installe. Une chaîne Hi Fi doit être construite en tenant compte de ces paramètres.

- Je te montre ma chaîne Hi Fi  (22 ans de bons services)... Tu verras comment on réduit cette diaphonie.
À l'époque, les logiciels de CAO comme Protéus et Tina n'existaient pas (enfin, je pense).
En tout cas, moi, je ne disposais pas d'ordinateur ni de logiciel de CAO. Tout à la main de A à Z comme d'habitude...
- Tu sais Nico, maintenant les circuits imprimés sont entièrement conçus par des logiciels de C.A.O. On met le schéma en mémoire de l'ordinateur et c'est ce logiciel de CAO qui place les composants où bon  lui semble et c'est lui qui relie par des pistes cuivrées les composants entre eux... Il n'y a aucune erreur pour les liaisons des composants.
- Mais les composants sont-ils placés à l'endroit le plus adéquat ?...
- J'en doute fort, un ordinateur n'a ni l'expérience, ni l'intuition d'un être humain, heureusement d'ailleurs...
- Il en résulte que les pistes cuivrées du circuit imprimé sont imbriquées, donc trop près les unes des autres,  la diaphonie vient en grande partie de là.
- Maintenant, c'est comme cela, les gens qui pondent des circuits avec ces logiciels sont bien incapables de le faire à la main, avec une gomme, et  crayon, sur une feuille blanche comme je l'ai appris il y a 30 ans.

 Dis moi, sur la photo du titre il y a deux appareils pourquoi ?

- La chaîne Hi-fi est séparée en deux, le haut, c'est le préamplificateur, il amplifie  les signaux venants, soit de la platine disques, soit du tuner, d'un magnétophone, d'un CD, ou d'autres appareils sonores. Il met tout ce petit monde au même niveau de tension pour attaquer l'amplificateur de puissance qui se trouve dessous.
- Il en profite également pour modeler (dirons-nous) le signal audio. C'est ici en effet que se trouve le potentiomètre de volume, celui de la balance  et les potentiomètres du Baxandall.


Le baxandall

- C'est où ce pays... Le baxandall ? (Le montage)

HEIN !... Heu.....Tu vois le bout de mon doigt ?... C'est juste derrière, mais à gauche.... BANANE !!!!

- Un correcteur Baxandall se compose le plus souvent de 2 potentiomètres parfois 3. Il permet de corriger le son, soit en amplifiant, soit en diminuant les graves et les aigus . Je ne te montre pas de schéma, il y en a plein sur internet.
Les puristes trouvent ce correcteur complètement inutile, vu que cela dénature le son. Il existe d'ailleurs des chaînes HI FI sans aucun réglage sauf celui du volume.

 Je te montre ma chaîne
Vue du préampli
Vue générale de face Vue par derrière Préampli RIAA
Préamplificateur HiFi Chaine Hifi - Jacky Preampli RIAA

Ampli-Audio 2x70 Watts 8 Ohms
Cliquer  sur l'image pour agrandir.

- Pour ce qui est de la diaphonie et comment la diminuer...  Tu regardes l'étage d'entrée et le préampli RIAA, tout est construit selon le principe que je vais te décrire.
- Tu vois également que les câbles d'alimentation sont distincts, (les 3 fils violets, blancs, oranges).
Ensuite, chaque canal BF est câblé par un fil blindé séparé (fil noir) un seul canal par câble (ceci double le nombre de câbles, mais tant pis). Ensuite pour limiter la longueur des câbles  la sélection des entrées se fait par le biais de relais.(les quatre petits boîtiers blancs). Les relais, eux sont commandés par une tension continue qui n'a rien à voir avec le signal audio.
- Seul un fil blindé rouge traverse la longueur du boîtier, c'est lui qui transporte le signal audio issu du lecteur CD, signal d'une grande pureté qui n'est perturbé qu'au minimum, il va pour ainsi dire directement du lecteur CD à l'ampli de puissance. J'ai le choix de le mettre en direct sur la sortie ou de faire passer le signal par le correcteur de tonalité (baxandall).


Le rapport signal/bruit

Tu me parles du rapport signal bruit ?
 
- C'est le rapport entre l'amplitude du signal audio comparé au  bruit de fond de la chaîne. Cela s'exprime aussi en décibels. Plus le chiffre est important meilleur c'est.
 - Dis moi Nicolas, sur la chaîne de ton père quand il n'y a pas de musique, tu entends un bruit de fond ?

Ah oui, un ronflement qui ne s'arrête jamais .... Il m'a dit que c'était normal....


- Hé bien non ce n'est pas normal...
- La ronflette que tu entends et celui de l'alimentation.  Le souffle  (comme un léger bruit de cascade)  est  le bruit  que font  les composants électroniques de la chaîne.. Les transistors plus celui des résistances.
- Pour te donner une idée de la qualité de la chaîne, sans mettre de musique, tu mets le potentiomètre de volume à fond, tu recules de 3-4 mètres, et là, tu ne dois rien entendre, si tu entends un ronflement ou autres sifflements, c'est mauvais.
- De nos jours cela est facile d'avoir un bon rapport Signal/Bruit, car les platines disques n'existant plus, il n'y a plus de préampli RIAA, c'était lui le maillon faible d'une chaîne, quand les disques vinyle étaient les seuls présents sur le marché.
- En effet, une cellule magnétique d'une platine disque ne génère que quelques millivolts, il faut donc beaucoup amplifier le signal pour l'amener au  même potentiel que les autres (tuner - CD etc.) qui eux fournissent plusieurs centaines de millivolts.

Le préampli RIAA

C'était quoi le pré-ampli RIAA ? Le montage, la courbe RIAA

- RIAA  veut dire en English  Recording Industry Association of America.

Puuréeee..... Quel Accent tu as !
Hum ...
 - C'est un pré-ampli d'une grande sensibilité. Pour les cellules magnétiques équipant les platines disques, le niveau électrique est très faible entre  0,002 et 0,006Volts.
- Cette amplification se fait selon une courbe normalisée que l'on nomme RIAA. Elle amplifie les graves et atténue les aiguës. Tu sais une grande amplification amplifie tout, pas seulement le signal de la cellule magnétique, mais aussi les bruits des composants  et le ronflement de l'alimentation .
- C'est pourquoi des précautions doivent être employées pour construire ce type de pré-ampli..

- Regarde la vue générale de mon préamplificateur.

Vue générale Préampli RIAA (Blindage enlevé)


- Dissimulé derrière un blindage relié à la masse (je l'ai mis en vert sur la photo), tu constates que le pré-ampli RIAA est installé  du côté opposé au transformateur, le maximum de distance les sépare, car le transformateur est le grand fautif pour ce qui est du  bruit (la ronflette), non seulement, il envoie le 50Hz de l'EDF dans les fils d'alimentation, mais en plus, il rayonne un champ électromagnétique de même fréquence, (j'ai donc pris un transformateur blindé, ce qui limite le rayonnement).
- Le choix des composants à faible bruit est primordial, des résistances métalliques à 1% de tolérance s'imposent, idem pour les condos.

- Voilà pour le pré-ampli RIAA
 
Pourquoi ils ont inventé la courbe RIAA ?

Pouyouyou... Ou c'est que tu vas les chercher tes questions... Tu m'en veux ou quoi là...
 - Non mais quoi! C'est quel pays le Baxandall... Et patati.... Et patata... - C'est quoi ci ... C'est quoi çà
 - Et repatati, repatata... Alors... Hein!

- Bon.. Au départ du commencement, c'était le début des enregistrements audio. :-)
- Tu n'as pas connu les vieux phonographes toi hein !

Toi non plus

 Hein !!!

Rien..

- Les phonographes  faisaient plus de bruit que de musique... La fréquence musicale se limitait alors de 200 Hz à 3 KHz environ, on ne savait pas  faire mieux à l'époque.. Et puis il y a eu le progrès, la fréquence musicale s'est étendue... Environ de 50Hz à 10 KHz... Maintenant,  la règle est de 20Hz à 20Khz... Il est devenu difficile de graver sur le disque des fréquences aussi basses... L'excursion des sillons devenant trop importante faisant subir une contrainte mécanique inacceptable à la fragile tête de lecture.
- Il y avait aussi les craquements causés par le frottement de l'aiguille. On à donc décidé d'atténuer les graves et d'amplifier les aigus ce qui permettait.
- De mettre plus de musique sur le disque.
 - Moins de contraintes pour la tête de lecture.
 - D'atténuer les craquements.
- Mais fallait-il encore que cela soit normalisé d'où l'invention de la fameuse courbe RIAA... En résumé à l'enregistrement, on atténue les graves et on amplifie les aigus, et à la lecture, on fait l'inverse..
- En somme, c'est du    Plus moins un = zéro.  Donc au final, on retrouve le son d'origine (musique) moins les craquements...
- Voila..

 Dis Jacky tu ..
Noon !!!

J'ai rien dit
Ah si ... Maintenant je suis sourd à tes questions.....Assez pour aujourd'hui.....

 Salut Nico...

    Livre d'or  Livre d'or  Me joindre


Recherche sur le site
Recherche  sur le Web, axée sur l'électronique

Google








Fleche hFleche h